log in

From the frozen top of Butoh

1985

from Production note

Au bout de la mer, la terre
Au bout de la mer, la dernière goutte de sang
Jusqu'où vas-tu? demande l'un

Debout, tordu dans un coin sombre
<<Je ne peux connaître le bout de la terre>> répondit l'autre
<<Le bout de ma terre est le tien, qui est la terre vaine>>.

Le soleil répand ses éclats sur un cercueil de glace
Le soleil déversé
Glacé, le soleil lance la roue de glace
L'hiver, notre lente étreinte

Du sommet glacial, glissant
Sans courir
Je frappe les os
Jusqu'à leurs moelles
Pour faire naître un geste d'amour
Jusqu'à leurs moelles
Je frappe les os
Pour ceux que métamorphosent leurs profonds hurlements.

translation
Akihiro Ozawa
1985 Paris
Ko Murobushi